Communiquer avec son cheval : comprendre son destrier.

  • mars 16, 2020
  • Blog
  • 0 commentaire

Étant propriétaire d’un bel étalon, il vous faut connaître celui-ci. Aller à la découverte de la personnalité de votre cheval devient alors un défi que vous devez relever. Et cela passe par l’étude de son comportement. La suite de cet article fournit des explications pour vous aider à y parvenir.

Le respect et la compréhension mutuelle

Comprendre votre cheval revient à savoir déchiffrer son langage corporel et à identifier ses besoins. Vous devez alors travailler à développer pas à pas votre complicité avec votre monture. De plus, cette complicité passe d’abord par le respect des distances fixées entre vous et votre cheval. Et pour cela, vous devez faire preuve d’autorité et de patience afin de ne pas non plus le brusquer.

Les canaux de communication employés

Vous disposez de plusieurs façons de communiquer avec votre cheval, dont la parole. Et lorsque vous effectuez le travail à pied avec votre fidèle compagnon, les gestes ont un grand impact. En effet, ils lui permettent d’interpréter vos intentions sans que vous ayez besoin de le soumettre à un apprentissage de longue durée.

Le toucher est un des moyens de communication les plus élémentaires qui soient. Cependant, il peut arriver que vous ayez du mal à vous faire entendre de votre cheval, puisqu’il n’y est pas toujours favorable. En effet, il peut percevoir le fait de le toucher comme une agression de votre part et chercher par la suite à se défendre. Donc, prenez des précautions lorsque vous effectuez le travail à pied.

La peur

La peur est presque indélébile chez les équidés. C’est pourquoi, en tant que dresseur, vous devez travailler là-dessus avec votre monture afin qu’elle ne constitue pas un frein à votre autorité. Il existe diverses méthodes pour parvenir à surpasser la peur, dont celle de Saint Vau, très connue pour son efficacité.

En définitive, communiquer avec son cheval est important en équitation. Cela implique de comprendre son comportement et son langage corporel afin d’instaurer une certaine complicité.