Entrainer son cheval avant une compétition.

  • mars 16, 2020
  • Blog
  • 0 commentaire

Le cheval est le facteur déterminant dans la réussite lors d’une course à cheval. Tout comme l’athlète, celui-ci doit être bien aguerri pour bien concurrencer. Cela passe indubitablement par un bon entraînement. Consultez cet article pour découvrir comment entraîner votre cheval avant une compétition.

Entraînez votre cheval selon le type de compétition

Il existe en effet deux types d’entraînements possibles pour votre cheval : le fractionné et le continu. Le premier se fait souvent en trois périodes de course de trois minutes. Au cours d’une telle séance d’entraînement, vous devez laisser votre cheval marcher entre chaque phase durant deux minutes. Vous devez également le laisser se reprendre au rythme et au pas pendant une vingtaine de minutes environ. Néanmoins, un bout vite d’une minute à la deuxième minute de chaque période est recommandé si le terrain de compétition présente des vallonnements. En termes simples, vous devez galoper une minute à 500 m/min, une minute à 600 m/min avant de revenir à 500 m/min à la dernière minute.

Quant au second type d’entraînement, il s’agit d’une course non-stop de six ou sept minutes à 500 m/min. Cette forme d’exercice est adaptée aux chevaux très actifs ou bouillonnants. À l’issue d’un tel effort, ces derniers peuvent se détendre et asseoir un galop ponctuel.

Veiller à ce que la durée des courses accumulées pendant une séance ne dépasse pas trois minutes du temps que devra durer votre compétition. Pour illustration, les galops ne doivent pas excéder six minutes si votre cheval a à courir en compétition pendant trois minutes. Ce détail est valable pour les deux types d’entraînements.

Faites les bons gestes

Les bons gestes concourent à la réussite.

  • Vérifiez premièrement l’état de santé de votre cheval avant entraînement
  • Entraînez votre cheval sur un sol uniforme pour sa sécurité
  • Variez les activités lors des séances
  • Ne faites pas de travail de puissance plus d’une fois par semaine
  • Galopez deux heures au moins après la ration de l’animal
  • Faites un échauffement (20 minutes minimum) avant la séance d’entraînement

Pour finir, vous devez particulièrement veiller à ne pas surentraîner votre destrier ou lui donner des exercices qui le surpassent.